Adhérents :

5èmes Rencontres Nationales des Chefs de service

 

 

 

Le « pouvoir d’agir » des chefs de service
à l’épreuve des équipes de direction

Mythes et réalités


PARIS
2 et 3 juin 2016
 

Problématique

Depuis les années 2000, les transformations des organisations et l’évolution des modes de gestion ont généré les situations suivantes :

Des regroupements associatifs et une montée en puissance des directions générales, qui ont profondément modifié le rôle attendu des chefs de service ;
L’augmentation du nombre de postes de cadres intermédiaires et la diversité des fonctions qui leur sont dévolues ;
La structuration d’une formation sanctionnée par un Diplôme (le CAFERUIS) qui a permis d’observer les compétences attendues des chefs de service ;
L’augmentation croissante de l’utilisation du terme « équipe de direction » dans les offres d’emploi et dans les organisations (organigramme, fiches de postes).

Cela nous conduit à réfléchir sur la place réelle ou fantasmée, occupée ou non, par les chefs de service au sein de l’équipe de direction :

Que veut dire être membre de l'équipe de direction et y appartenir pour un chef de service ?
Qu’est-ce qui le distingue des autres membres de l’équipe de direction ? Quelle place a-t-il au sein de celle-ci ? Quel lien s’établit-il entre l’appartenance formelle, officielle, et la réalité des pratiques ?
Dans quelles conditions peut-il s’autoriser à interroger l’organisation et à être force de proposition ?
Qu’est-ce qu’une équipe direction ?

Comment ces équipes fonctionnent-elles dans la réalité multiforme des organisations du secteur social actuel ? Qui sont les différents cadres qui les constituent ? Que dirige-t-elle ? Comment se distribuent et s’articulent les responsabilités et les fonctions et de quelles manières celles-ci impactent le travail du chef de service avec ses équipes ?

Une enquête récente conduite par l’ANDESI et l’UPEC sur la population des chefs de service montre qu’il y a un fort décalage entre le fait d’appartenir formellement à l’équipe de direction et le sentiment d’en faire partie.

Bref, qu’en est-il de la réalité des pratiques au regard des positionnements et des affirmations en référence aux systèmes de gouvernance, de dirigeance et de management mis en œuvre dans les différentes organisations ?

Les 5èmes rencontres nationales qui se dérouleront à Paris en juin 2016 offriront l’occasion de débattre sur la place des chefs de service et de leur donner la parole afin que s’exprime leur réel « pouvoir d’agir » au sein des institutions et plus particulièrement au sein des équipes de direction.

Car, par sa position intermédiaire, le chef de service est un acteur faible et fort, dominé et dominant. Comme tout groupe social, ces cadres aspirent à être reconnus dans leur position singulière et manifestent une aspiration à la prise de parole.
   
L’adossement de ces journées à la démarche initiée par le théâtre forum a vocation à rendre opérant notre volonté de donner la parole aux chefs de service.



Objectifs 

Expliciter le concept « d’ empowerment » et répertorier les formes de « pouvoir d’agir » que les chefs de service s’autorisent ou sont autorisés à mettre en œuvre au sein des institutions et des équipes de direction ;

Faire émerger ce que ce « pouvoir d’agir » des chefs de service pourrait produire en termes de coopération, d’apprentissages collectifs, de compétences partagées et de  co-construction entre les acteurs ;

Identifier les formes de coopérations existantes au sein des équipes de direction, entre chefs de service, directeurs, directeurs adjoints, mais également avec la Direction Générale et la gouvernance associative ;

Mettre en débat le sentiment d’appartenance ou  non du chef de service à l’équipe de direction.
 

 

------------------------------

 

Les Quatrièmes Rencontres Nationales des Chefs de Service
organisées par l’ANDESI et UPEC,
en lien avec l'IRTS Aquitaine et la délégation Aquitaine de l'ANDESI
se sont tenues à Bordeaux, les 2 et 3 juin 2015

Ces journées avaient comme objectifs
 
⦁    d'Appréhender les notions de pouvoir et d'autorité ;
⦁    de Repérer les sources de légitimité du pouvoir et de l’autorité des chefs de service ;
⦁    d'Identifier et caractériser au plus près de la réalité les différentes formes de partage du pouvoir entre le (la) directeur(-trice) et le chef de service, entre le chef de service et l’équipe, entre les chefs de service eux-mêmes ;
⦁    de Définir ce qu’on entend par équipe de direction, distinguer les différentes désignations, compositions et organisations des formes de coopération mises en œuvre ;
⦁    d'Envisager, pour les chefs de service, les conditions et modalités de leur pouvoir d'agir.
 

 
-------------------
 
La radio Web Le trottoir d’à côté a accompagné ces journées
 
 
Le trottoir d'à côté ?

Cette radio voit le jour en 2011. A cette époque, cinq amis travaillant dans le secteur du médico-social ressentent le besoin de comprendre les enjeux et les bouleversements qui traversent le travail social. D’abord émission diffusée sur le site «789 radio sociale», le trottoir d’à côté devient radio en s’ouvrant à d’autres chroniqueurs grâce au site de l’Ecole Supérieure du Travail Social (ETSUP), avant de créer sa propre page à la rentrée 2013. De chroniques en émissions, la radio est un espace de liberté et de paroles pour tous ceux, professionnels, étudiants, penseurs, personnes accompagnées ou curieux en tout genre, qui souhaitent écouter la complexité et les expériences qui chaque jour font le travail social.
 

Un espace de mots, de sons et de récits
pour penser le travail social,
regarder le monde qui nous entoure et échanger

 
 
L'émission enregistrée lors de ces journées est disponible.
 
Retrouver là ICI

 


Ces journées ont été évalués par les participants.

Vous pouvez prendre connaissance de la synthèse de ces évaluations

ci-dessous
          

 

 

 

 

 

Fichier attachéTaille
EVALUATIONS CSE 2015 BORDEAUX.pdf832.89 Ko
LIVRET - 5èmes Rencontres.pdf251.38 Ko
Bulletin d'inscription - 5èmes Rencontres.pdf1.02 MB