Adhérents :

Les différentes formations proposées par l'Andesi

Andesi sur sites


Ces formations sont mises en place à la demande des établissements et services. Elles visent à soutenir et accompagner les réflexions et les démarches collectives nécessaires à tous changements.

S´adressant à des participants qui travaillent en équipe, elles ne sont jamais calquées sur les programmes de formation présentés dans le catalogue. Ce sont des actions de formation «sur mesure» qui tiennent compte des spécificités du cadre institutionnel, de son histoire, de sa culture propre et des enjeux de son environnement socio-économique.

Nous accompagnons les équipes de direction et nous intervenons auprès des professionnels en vue de formaliser les projets, de prévenir les violences, d’analyser pour les dépasser les crises institutionnelles… Les enjeux des politiques actuelles nous confortent dans la nécessité de ce type de formation. Elles permettent d’approfondir les pratiques professionnelles collectives auprès des familles, auprès de publics aux caractéristiques nouvelles, de se doter de méthodologies adaptées en matière d’entretien, d’observation, d’animation de groupes d’usagers…

L´ANDESI a acquis dans ce domaine une expérience importante sur l´ensemble du territoire français avec un nombre croissant d’interventions chaque année.

L'ANDESI privilégie les actions centrées sur l´accompagnement des processus de changement pour redonner du sens à l´action.

Véritables formations-actions, leurs objectifs ne se limitent pas à l´acquisition de connaissances et de savoir-faire. Elles visent le changement de pratiques collectives.

Centrées sur :

 

  • Le projet d´établissement ou de service : accompagner les équipes en vue de la réactualisation et de la formalisation du projet collectif dans le sens d'une recentration sur l'usager; les aider à créer leurs propres outils, à mettre en place des procédures et des instances permettant une meilleure connaissance et une meilleure prise en compte des caractéristiques et des besoins des usagers et garantissant leurs droits. Permettre une ouverture de l’établissement sur l'extérieur par la prise en compte nécessaire des besoins de l'environnement et de l’inscription dans un territoire.

 

  • Individualiser la prise en charge : passer d’une logique de prise en charge institutionnelle à une logique de service envers une population, resituer la personne dans ses environnements et sur son territoire, articuler le projet d’établissement et les projets individualisés, intégrer le travail de partenariat avec l’ensemble des ressources internes et externes qui peuvent contribuer à la cohérence de l’intervention, associer la famille dans la conduite du projet.

 

  • Approfondir collectivement la connaissance des usagers : enfants, adolescents ou adultes, déficients, handicapés ou malades mentaux, psychotiques et autistes, délinquants et cas sociaux, enfants maltraités, d’origines culturelles multiples… que peut-on mieux en comprendre pour mieux adapter la prise en charge ? Comment dégager ses propres référentiels de définition des caractéristiques des usagers, les envisager en termes de déficiences mais aussi en termes de potentialités, les analyser et repérer les besoins.

 

  • Analyser et formaliser les pratiques professionnelles : Interroger les pratiques professionnelles et donner des moyens de compréhension dans des situations qui semblent dans l’impasse. Permettre aux professionnels d’ajuster leurs interventions auprès des usagers pour qu’ils s'expriment davantage comme sujets. Ouvrir du sens aux situations répétitives, parfois énigmatiques, souvent dérangeantes dans lesquelles professionnels et les usagers finissent par être enfermés. Eclairer différemment les situations professionnelles pour dégager de nouvelles perspectives d’intervention.

 

  • Evaluer la pertinence et la qualité du service rendu : « La centration sur l’usager », « la qualité du service rendu à l’usager » sont désormais au cœur des objectifs des établissements et services comme au cœur des missions des professionnels. Former l’ensemble des professionnels des établissements, de manière à ce qu’ils s’approprient la démarche d’évaluation en tant qu’outil dynamique des pratiques professionnelles au service de la qualité.

 

  • Accompagner les équipes de direction : pour clarifier et renforcer leur rôle de pilotes du changement à travers un projet organisationnel démocratique fondé sur un repérage clair des positions de chacun des acteurs, un système de communications permettant que chacun soit informé et concerté, des dispositifs de délégations multiples favorisant l'initiative et la responsabilité et intégrant des systèmes de contrôle, d'évaluation et de prises de décisions précisément identifiés.